Innovation durable à Pékin : une nouvelle façon de payer son ticket de métro

metro-pekin-recycle-bouteille

Innovation durable à Pékin : une nouvelle façon de payer son ticket de métro

Recycler ses bouteilles vides en plastique pour se déplacer en métro ? C’est le choix qu’a fait la ville de Pékin, capitale chinoise, pour changer le comportement de ses habitants.
Le principe : payer son ticket de métro avec des bouteilles vides. Outre la limitation de l’émission de gaz à effet de serre en prenant les transports en commun, les utilisateurs de ce système aident au recyclage. Dans un pays de plus d’un milliard d’habitants, ce genre d’initiative n’est pas négligeable.

Vous souhaitez créditer votre carte de transport ? Depuis 2012, Il vous suffit d’insérer une bouteille en plastique vide dans la machine. Cette dernière écrase la bouteille et crédite votre carte.

1 bouteille crédite votre carte de 10 centimes de Yen, soit 0.00075 €.
1 trajet = 2 Yens, soit 0,015 €. C’est le seul inconvénient de ce système : pour un trajet gratuit, il vous faut donc 20 bouteilles en plastique.

Malgré cela, les usagers apprécient l’initiative. Pour preuve, l’entreprise propriétaire « envisage d’installer 3 000 appareils (de plus) à travers la ville, sur d’autres lignes de métro, dans les écoles, aux arrêts de bus ou dans les centres commerciaux » (Huffington Post, 31 août 2013, lien ci-dessous).

Source huffingtonpost.fr